La vie d’étudiant

Être étudiant, c’est apprendre à devenir adulte. Du moins, c’est ce qu’on essaye de nous faire croire. Pour avoir eu cette expérience et étant sur le point de le revivre, ce n’est pas vraiment le ressenti que j’ai eu. Tout dépend après de la personne qui le vit et de ses moyens.
Au lycée, on doit choisir la voie qui semble nous correspondre, bien souvent, on choisit à défaut une filière dans laquelle on ne réussira peut-être pas. Alors on se jette dans le tas et on se dit que ça va aller. On se dit qu’après avoir eu le bac, on peut tout avoir. Pour avoir choisi médecine, j’ai tout de suite déchanté. Je ne me rendais pas compte de la difficulté et de la quantité de travail que cela représentait, et je me suis retrouvée au pied du mur. Je ne mangeais pas grand-chose à cause du peu de bourse que je recevais par mois. Je n’ai pas su m’organiser comme je le devais.
L’année suivante, j’ai donc compris qu’il fallait apprendre ses cours au fur et mesure, savoir s’organiser entre vie étudiante et vie privée, et ça a plutôt porté ses fruits, sauf qu’à cause d’une absence lors d’une épreuve en contrôle continu, je n’ai pas pu valider mon année en faculté des sciences. Je me suis donc décidée à quitter l’université et trouver quelque chose qui me correspondrait vraiment.
Je parle là de mon expérience personnelle. Je pense que tout le monde peut s’en sortir en tant qu’étudiant, mais je ne pense pas que ce soit fait pour tout le monde, voilà tout. Je me dis que d’autres personnes arrivent à ne faire que bosser leurs cours jours et nuits et obtiennent leur diplôme, d’autres réussissent alors qu’ils ont un travail à côté pour payer eux-même leurs études et d’autres encore y arrivent les mains dans les poches. C’est la vie…